Je me présente

Bonjour ! Je m'appelle Vincent, je vis à Lyon et j'ai 28 ans.
Les jeux-vidéos et les univers fantastiques me passionnent. Mais parlons plutôt de ma dernière passion : l'écologie.

Et ça a commencé comme ça.

La recherche de l'éthique

En 2017, je regarde le film Une vérité qui dérange : un vrai choc ! Les conditions de vie terrestre sont fragiles, et j'aimerais agir pour les préserver.

C'était fait, la graine était plantée...

À l'époque, je cherche à évoluer vers une consommation plus respectueuse du Vivant. Pour tout te dire, je m'y perds ! J'essaye tout plein d'alternatives, et je me fais souvent avoir par des signes trompeurs.

Au même moment, je déménage et c'est l'occasion de rompre avec mes anciennes habitudes. Je m'initie aux pratiques zéro-déchet et vais à la rencontre d'associations oeuvrant pour l'environnement.

Alors je m'informe, et je commence à identifier des critères fiables selon les produits. Et quelle affaire... C'est vraiment chronophage.

L'envie de partager

Plus tard, ce que je prends le temps de faire pour moi, je veux le partager.

Je me lance donc sur internet pour diffuser une infomation sûre et accessible et y recommander des gestes et produits qui préservent les conditions de vie. 

Pour communiquer sur un sujet, il convient d'abord de l'apprivoiser. J'épluche les données, j'achète des livres, je binge-watch des conférences sur un sujet, découvre le merveilleux monde de l'énergie, remonte les origines du pétrole, me casse la tête, me fais un avis, et... je recommence.

La confrontation au réel

J'ai envie de publier pour transmettre ce que j'apprends. Mais... comment dire ?
Je suis renseigné sur une variété de sujets, et j'ai beaucoup à exprimer. Néanmoins, malgré la vue d'ensemble que j'ai acquise, il reste quelques trous et un peu de confusion là-haut. Je comprends les grands sujets d'écologie, sans les maîtriser suffisamment.

Pas le choix.
Je passe les mois suivants à renforcer ma maîtrise des sujets fondamentaux, et à mieux structurer ma pensée.

J'entame une veille, je catégorise les grandes thématiques, travaille mon esprit de concision, conçois mes points forts ainsi que mes limites et je redéfinis mon projet en conséquence. Je finis par le sentir : mon regard est plus affuté, et surtout, mon discours est bien plus solide.

En juillet 2021, l'initiative SystèmeTerre commence de prendre forme et je pars à l'aventure.